Objectifs

Avant tout, le projet vise à rendre à nouveau consultables des manuscrits fragilisés par l'action successive de la flamme et de l'eau. Pour cela, ils sont numérisés selon les meilleurs standards, éventuellement après traitement, et mis en ligne.

Afin de compenser la perte partielle ou entière de tant de manuscrits, toute la documentation conservée, qu'elle soit écrite ou photographique, sera réunie autour de l'ensemble des manuscrits de Chartres, des plaques de verre aux microfilms en passant par les tirages photographiques, les éditions et les études scientifiques, antérieures au sinistre.

De cette façon, les chercheurs seront dans de meilleures conditions pour étudier ces manuscrits, qu'ils soient rescapés de l'incendie ou qu'ils aient disparu.

Enfin, puisque dès 1944 le fonds chartrain avait fait l'objet d'une première restauration à la Bibliothèque nationale de France, il vaudra la peine d'étudier la manière dont ces opérations de sauvegarde, menées dans l'urgence, ont évolué et d'en tirer des leçons utiles pour toutes les entreprises analogues de résurrection d'un fonds sinistré.

Une nouvelle vie pour les manuscrits de Chartres, une vidéo réalisée en 2011 par la Ville de Chartres, présente le projet :

Crédit: Ville de Chartres / Chartres.fr

La Bibliothèque nationale de France a réalisé en 2012-2013 un film sur le traitement des manuscrits de Chartres au Centre technique à Bussy-Saint-Georges : La renaissance des manuscrits médiévaux de Chartres.